L’histoire:

L’avis de la rédaction:

Pour vous y rendre:
Théâtre , à Avignon.
Réservation au 04 90 .
Durant tout le festival à h .
Tarif €, carte off €, enfants €

L’histoire:

L’avis de la rédaction:

Pour vous y rendre:
Théâtre , à Avignon.
Réservation au 04 90 .
Durant tout le festival à h .
Tarif €, carte off €, enfants €

Le bain suivi de « C’était de l’amour pourtant »

L’histoire:
Deux textes et avant tout deux histoires d’amour entre hommes. C’est ce que proposent ‘Le Bain’ de J-L Lagarce et ‘C’était de l’Amour pourtant’ de B. Dairou.

Dans la pièce de Lagarce, l’auteur décrit la folle passion qui le consume à nouveau pour un ancien amour qui resurgit dans sa vie. Et plus rien ne compte désormais pour eux que ce qui les lie, alors que la maladie les affaiblit peu à peu l’un et l’autre. Ce texte posthume est considéré comme un chef d’œuvre du théâtre contemporain, devenu un classique. La Compagnie des Perspectives le présente pour la 5è année à Avignon.

La pièce de Bruno Dairou, tirée d’un fait divers, est une dénonciation de l’homophobie à travers l’histoire d’un couple d’hommes, profondément unis et amoureux, que la musique a soudés, et dont le bonheur est soudainement brisé par la bêtise crasse d’une violence aveugle. Un texte déchirant créé pour le Festival 2018.

L’avis de la rédaction:

Il y a des spectacles ou tout mais tout de l’écriture à la mise en scène est fait pour servir le texte. Ici, les deux comédiens, Pierre Courcelle et Bruno Dairou, subliment les deux textes qu’ils nous présentent.
Si le bain est un seul en scène pudique sur la relation que l’on peut entretenir avec un malade dans les dernières semaines de sa vie. « C’était de l’amour pourtant » est un cri déchirant de l’amour entre deux hommes dont l’un sera sauvagement tué par un groupe d’homophobe.
Le texte de Bruno Dairou, vous déchire de réalité, l’interprétation de ces deux très grands comédiens vous touche en plein cœur. Le public ne s’y trompe pas, il pleure quand ils pleurent, il a envie d’aimer et d’être aimé comme ces deux personnages s’aiment.
Au noir final, on attend 25 à 30 secondes avant que le public, sous le choc, ne rompe le silence par un tonnerre d’applaudissement et une série de 5 rappels.
Inutile de vous dire qu’on a aimé. Si cette pièce vient d’un acte militant, il en devient presque pédagogique pour les jeunes générations et on a envie de voir jouer cette pièce dans des centaines de lycées et de fac…

Pour vous y rendre:
Théâtre de la porte St Michel 23, rue St Michel à Avignon.
Réservation au 04 90 43 01 79.
Durant tout le festival à 23 h 00.
Tarif 19€, carte off 13€, enfants 10€

ARTICLE PARU:

20 ans après

L’histoire:

20 ans après ils s’étaient oubliés. Du moins c’est ce qu’ils croyaient…

Isabelle et Romain ont une vie rangée. Tout va bien pour eux jusqu’au jour où ils se retrouvent par le plus grand des hasards. Bien sûr ils ont changé… en apparence. Cette rencontre fortuite va bouleverser toutes leurs certitudes et les faire replonger dans leur passé.

Et si on pouvait tout recommencer ? Comment revenir en arrière sans faire exploser tout ce qui nous entoure ?

De situations improbables en rebondissements inattendus, Isabelle et Romain traversent les époques entre drôleries et doutes, entre bonheurs et fêlures pour comprendre comment ils en sont arrivés là.

L’avis de la rédaction:

Julien Sigalas est un comédien auteur connu sur le festival OFF. Il nous présente ici une de ces dernières comédies et une nouvelle fois ça marche.
Si l’écriture est complète et on a déjà une très belle pièce sur le fond. La mise en scène elle est encore un peu fragile et on a du mal à ne pas totalement se laisser porter par ce beau duo d’acteurs.
On passe quand même un agréable moment et s’est bien là le principal.

Pour vous y rendre:
Théâtre le forum 20, place de l’Horloge à Avignon.
Réservation au 04 90 88 43 56.
Durant tout le festival à 11 h 00.
Tarif 17€, carte off 12€, enfants 12€.

Ruy Blas

L’histoire:

Dans une civilisation en plein déclin, les puissants s’agrippent à leurs privilèges et l’intégrité est devenue une curiosité un peu ridicule.
Un laquais, amoureux de sa souveraine, croit pouvoir restaurer la grandeur du pays en le purgeant de sa corruption mais… Jusqu’où devra-t-il se compromettre pour y parvenir, à qui s’allier, à qui se fier?
Et si nous étions tous de simples marionnettes?
Le chef-d’œuvre de Victor Hugo, plus actuel que jamais !

Avec les voix de Aurélien Bédéneau, Frédéric Souterelle et Guillaume Tavi

L’avis de la rédaction:

Maryan Liver nous présente ici, une mise en scène très originale qui mets aussi bien en valeur les comédiens, que le texte haut combien difficile de Victor Hugo.
Ruy Blas est une vraie chronique de la condition Humaine du 19 ème siècle, pourtant, la transposition avec la vie des bons nombres d’entre nous est facile à faire tellement le texte et son interprétation sont travaillés, ciselés pour nous atteindre au plus profond de nous-même.
Un grand bravo à la compagnie des deux lunes qui porte les deux spectacles sur le créneau 18h55 à l’Atelier 44.
Quel que soit le jour où vous y irez, vous ne regretterez pas d’avoir poussé la porte de ce lieu si typique du OFF.

Pour vous y rendre:
Atelier 44 au 44, rue Tiers à Avignon.
Réservation au 04 90 16 94 31.
Durant tout le festival à 18 h 55. LES JOURS PAIRS. Relâches les 10 et 24 juillet.
Tarif 17€, carte off 12€, enfants 7€.

Cyrano de Bergerac

L’histoire:
Jeux de miroirs, de masques, d’objets et de lumières… L’imagination n’a pas de limites et tout est bon pour donner vie à cette épopée onirique où l’on joue à être un autre…

« Deux comédiens virtuoses font vivre ces personnages tous avec poésie. » Le Midi Libre

« De la poésie tant dans les textes que dans le jeu. » La gazette du Festival d’Avignon 2016

« A la fin de l’envoi, ce Cyrano nous touche. » Libre Théâtre

« C’est un spectacle très culotté, fervent, furieux, ardent, très pensé et très ressenti. Une vraie réussite. » Froggy’s delight

L’avis de la rédaction:

L’idée qui crée une atmosphère nouvelle de ce classique d’Edmond Rostand, est un savant et savoureux mélange entre une ambiance à la Tim Burton et le jeu riche et attachant de Jean Vilar.
Reste le questionnement toujours actuel de la condition humaine et du traitement de la réponse. La mise en scène de Maryan Liver, permet de mettre en lumière le jeu et l’interprétation de deux très bons comédiens.
Il ne vous reste qu’à courir pour atteindre ce pic, ce cap, cette péninsule à l’Atelier 44.

Pour vous y rendre:
Atelier 44 au 44, rue Tiers à Avignon.
Réservation au 04 90 16 94 31.
Durant tout le festival à 18 h 55. LES JOURS PAIRS. Relâches les 10 et 24 juillet.
Tarif 17€, carte off 12€, enfants 7€.

Les mots s’improsent par Félix Radu

L’histoire:
Je joue avec les mots, je m’essaie aux traits d’esprit, je vulgarise la littérature, je zigzague entre absurde et philosophie, je dénoue les non-sens et complique la logique, je marche en funambule entre théâtre et humour, je m’égare sans perdre le fil, je jongle malgré moi, je ris, je pleure, j’arrache à nos peurs de tendres sourires, et à nos bonheurs de tristes larmes.
Je m’appelle Félix Radu, j’ai 22 ans.
J’ai peur du temps qui passe, de l’amour, de mourir et des femmes. J’ai peur d’être seul, de ne pas être entendu, de ne pas être compris, et pourtant je passe ma vie à écrire des textes énigmatiques et compliqués. Comme pour brouiller les pistes. Les gens pensent que l’on joue avec les mots pour perdre l’assemblée. En réalité, c’est la raison pour laquelle on écrit qu’on essaie d’égarer

L’avis de la rédaction:
On assiste à un spectacle salle comble, ce qui laisse supposer que nous allons passer un bon moment, et on ne s’est pas trompé.

En effet, Felix Radu jeune et talentueux comédien de 22 ans joue avec les mots et la poésie comme Raymond Devos et Anne Roumanoff peuvent le faire.
Ainsi, le phrasé précis, des subtilités de la langue française, vient raisonner en nous avec une nonchalance et une richesse que seul Fabrice Lucchini avait réussi à ce jour.

Courrez vite voir cet ovni consacré et non ce sacré con d’Ovni…. quoi que par chez nous ce n’est pas une insulte. On a aimé et on y retournera.

Pour vous y rendre:
Théâtre des Brunes 32, rue Thiers à Avignon.
Réservation au 04 84 36 00 37.
Durant tout le festival à 16 h 30.
Tarif 17€, carte off 12€, enfants 10€. Relâche les 10, 17, 24 juillet.

Biscotte

L’histoire:
BISCOTTE, tel un alchimiste, transforme les tracas de notre quotidien en montagne de bonne humeur. Des cours de conduite accompagnée aux cadeaux pourris, du moyen-âge à la rencontre de sa première copine, il vous embarque dans ses chansons résolument drôles et pleines de gaîté.

Parce ce que ce one-man show musical est unique en son genre, vous fredonnerez et rirez de ses mésaventures qui sont un peu les vôtres.

Qui est biscotte ?
Romain Panizzi devient le personnage de BISCOTTE, son double positif et humoristique après avoir joué dans plusieurs groupes de la scène française de 2009 à 2016. Son parcours est alors marqué de belles dates comme celles au Off du Printemps de Bourges, au Ninkasi à Lyon ou à la Fête de l’Huma.

À l’occasion du tremplin national d’humour de Kandidator qu’il remporte à l’unanimité en 2016, il présente en solo ses chansons drôles et décalées. Ainsi naît Biscotte. S’exprimant sur notre quotidien avec une parole simple et libérée, il est là où on ne l’attend pas !

Créé en 2018, ce one-man show musical est présenté pour la première fois au festival OFF d’Avignon. En dehors de la scène, Biscotte prolonge son art grâce à la vidéo, déclinée en plusieurs formats. Aussi, il vous réserve une jolie surprise pendant le festival OFF d’Avignon 2018.

L’avis de la rédaction:

Show musical ou l’interprète nous fait voyager dans son intimité au travers d’un ensemble de chanson. Ce jeune Lyonnais a une grande dose d’autodérision qui nous change des concerts ultra formatés.
A écouter et savourer de toute urgence.

Pour vous y rendre:
Théâtre Carnot 16, rue Carnot à Avignon.
Réservation au 06 52 50 65 70 .
Durant tout le festival à 18 h 00 .
Tarif 17€, carte off 12€, enfants 12€

On dirait ton père

L’histoire:

Quand vous étiez petit, qu’avez-vous chopé ? Une bonne grippe, la varicelle ? Non, tout ce qui traînait : la jalousie de grand-mère, la joie de vivre exacerbée de votre mère, la rigueur de papa. Avant même d’avoir sorti la tête de l’utérus de votre tendre maman, les tares de vos prédécesseurs commençaient gentiment à s’accrocher. Depuis, dans vos mouvements les manies maternelles ont fait surface et sur votre visage les tics de papa vous grignotent. Ces géniteurs sont tout pour vous, des exemples à suivre, ils vous ont inspiré et, à vrai dire, complètement façonné… pour devenir ce que vous êtes aujourd’hui ! Pardon ? Vous pensiez être maître de votre vie, que chacune de vos décisions dépendait uniquement…de vous ? La notion de bagage ça vous dit quelque chose, non ? « Arrête, on dirait ton père » « le même regard que sa mère  » « c’est son grand-père tout craché », ça vous parle ? Et vous qui aviez juré d’être « grand maintenant », adulte… foutaises !

Léa, Zoé et Ted ont chacun une valise, un bagage, une hérédité ; ils grandissent, subissent des événements.
Et pourtant un jour Ça y est !

Avec beaucoup d’humour, ce trio de comédiens donne vie aux protagonistes de notre construction personnelle.

L’avis de la rédaction:

Disons-le sans détour en 2018, faire jouer des comédiens avec la climatisation en panne et 30° dans la salle ce n’est juste pas possible. Nous avons souffert avec Camille, Marion et Alexis, qui s’en sont très bien sortis, pour la tournée pensez au pays chauds et tropicaux, ils sont prêts…
Cette pièce écrite par Marion Pouvreau et Camille Broquet, nous permet d’assister à la naissance et à l’adolescence de trois enfants issus de trois familles radicalement opposées, mais le sont-elles vraiment ? A quel moment et comment nos pères, sujet de la pièce, nous imprègnent de leurs vécus, de leurs envies au point que nous finissons par les rejeter tellement nous leurs ressemblons.
La mise en scène de Thibault Martel et Thomas Lempire est simple, sans rajout. Le décor, épuré, ne sert qu’à mettre en valeur et en lumière l‘histoire et les comédiens. Le public est conquis malgré les aléas du début, la salle pleine a vibré et vécu cette pièce avec le cœur.
Une mention spéciale au jeune Alexis Gourret qui interprète avec une intensité et une précision particulière le personnage de Ted.

Pour vous y rendre:
Théâtre la Tâche d’Encre 1, rue de la Tarasque à Avignon.
Réservation au 04 90 85 97 13.
Durant tout le festival à 13 h 00.
Tarif 17€, carte off 12€, enfants 8€

Manon Lepomme Non je n’irai pas chez le psy

L’histoire:
Un spectacle hilarant, gourmand et surprenant !

Manon Lepomme est une comédienne belge à la répartie dévastatrice, l’autodérision sans limite et la spontanéité déconcertante.

Vous pensez que Manon est excessive ? Non, elle est juste entière !
Au lieu d’aller chez le psy, elle choisit de se raconter sur scène. Elle évoque, entre autres, sa lutte contre sa gourmandise maladive, l’Alzheimer de ses grands-parents et son ancien métier de prof. Le tout avec humour, tendresse et son petit accent du plat pays !

L’avis de la rédaction:

La plus déjantée des Belges du festival off 2018, nous livre ici un vibrant plaidoyer sur le fait qu’elle ne doit pas aller consulter un psy.
Pourtant, durant plus d’une heure et avec une autodérision remarquable, Manon nous livre ses plus intimes failles et névroses. Le tout servi avec un débit de parole frôlant les 100km/H et un divin accent Belge.
Tout est ici réuni pour que vous passiez un agréable moment qui vous amènera à vouloir soit consulter un psy soit lui ravir son succulent gâteau. En tout cas, elle aura fait son analyse grâce à vous sur la scène.
Un pur moment de rire et de bonheur grâce à elle.

Pour vous y rendre:
Théâtre Le Paris 5, rue Henri Fabre à Avignon.
Réservation au 08 99 70 60 51.
Durant tout le festival à 14 h 30.
Tarif 17€, carte off 12€, enfants 12€.

Tous à l'Unisson pour Avignon